Tragédie Hogar Seguro au Guatemala, dialogue avec l’avocat des droits humains, Esteban Celada.

Pendant la soirée du 7 mars 2017, afin de protester contre les maltraitances et les violences physiques et sexuelles dont les jeunes filles étaient victimes au foyer d’accueil Hogar Seguro Virgen de la Asunción dans le nord de la capitale du Guatemala, 56 jeunes filles se sont enfuies du centre de « protection pour mineur.e.s ». Le foyer d’accueil Hogar Seguro est soupçonné d’être à l’origine d’un réseau d’exploitation et de traite de mineur.e.s. Rattrapées pendant leur fuite par les policiers, les 56 jeunes filles ont été ramenées au centre Hogar Seguro et ont été séquestrées dans une minuscule pièce pendant une nuit complète. Au matin du 8 mars, un incendie s’est déclenché dans la pièce où les 56 jeunes filles étaient toujours enfermées à clé. Aucun responsable ni policier n’ont ouvert la porte. 41 jeunes filles ont été retrouvées mortes calcinées et 15 jeunes filles ont été gravement blessées.

Le PAQG, ACOGUATE et le CDHAL, partagent la vidéo suivante sur cette terrible tragédie à travers une interview avec l’avocat des droits de humaines, Esteban Celada, qui est l’un des avocats en charge des dossiers.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.